Une montée en puissance impressionnante du web

27 Juil 2014 | Plantons le décor

Pour bien saisir la puissance du raz de marée Internet, rien ne vaut un petit retour en arrière et quelques graphiques.

Les débuts explosifs du web

L’histoire du web est encore très récente, et ses acteurs innovent en permanence, en se projetant donc vers l’avenir. Pourtant, regarder les grandes tendances d’évolution des usages du web depuis ses débuts est à la fois passionnant et instructif pour qui veut mieux comprendre ce phénomène et s’y inscrire sur la durée.

D’abord un point sur le vocabulaire: on confond souvent web et Internet, même si le web n’est qu’une des applications de l’Internet. L’Internet permet une interconnexion des réseaux entre eux par le protocole TCP/IP, et existe officiellement depuis 1983. Quant au world wide web ou web, c’est une application logicielle exploitant l’Internet, et utilisant différents nouveaux protocoles crées à l’occasion (FTP pour transférer des fichiers, et HTTP pour la création de liens hypertextes). Cette avancée majeure eut lieu en Europe à partir de 1990 au CERN (Suisse), par une équipe menée par Tim Berners-Lee (britannique). WorldWideWeb était le premier navigateur Web au monde, présentée par cette équipe en 1991, et le code source fut publié officiellement en 1993 par le CERN faisant du web un logiciel libre et open source.

Pour ceux qui s’intéressent à l’histoire de l’Internet et du Web, plusieurs sites donnent un éclairage intéressant:

Les chiffres qui suivent donnent le tournis, et ont fait perdre la tête à de nombreux investisseurs à la fin des années 1990, avec  la fameuse bulle spéculative liée à Internet  de l’an 2000:

  • un million d’ordinateurs connectés en 1992
  • 39 millions d’ordinateurs connectés en 1995
  • 395 millions d’internautes en 2000

C’est l’époque folle des pionniers du web, avec la possibilité de lever des fonds quasiment sans business plan sérieux, mais c’est aussi à cette époque qu’ont démarré des géants du web d’aujourd’hui:

  • Amazon, Yahoo! et eBay ont démarré en 1995
  • Google publie son moteur de recherche  en 1998
  • le moteur de recherche chinois Baidu débute en 1999
  • les premiers baladeurs PM3 sortent aussi en 1999
  • Côté français, France Telecom lance Wanadoo en 1996, les premières adresses web en .fr sont possibles à partir de 1997 et le million d’internautes français est dépassé en 1997

Une bulle spéculative qui n’a pas freiné l’essor impressionnant du web

Même si la crise financière a durement frappé le monde des start-up Internet à partir de l’an 2000 (environ une sur deux n’y a pas survécu), l’engouement mondial pour le web n’a connu aucune pause comme en témoignent les chiffres du graphique mis en tête de cet article:

  • 395 millions d’internautes en l’an 2000
  • un milliard d’internautes en 2005
  • plus de 2,5 milliards d’internautes à ce jour

En fait, l’Internet connait même une nouvelle jeunesse à partir de 2004, poussé par deux facteurs puissants de croissance:

  • les infrastructures réseaux qui se développent avec la généralisation du haut débit (premiers accès ADSL en France à partir de 1999), l’essor du wi-fi et de l’internet mobile avec la 3G
  • le vrai décollage du nombre d’internautes et des usages de web, ce qui crée un marché de masse

Les start-up du web qui ont su résister au krach de l’an 2000 en sortent encore plus fortes, et le succès de l’introduction en bourse de Google est un signe du dynamisme du secteur, qui retrouve les faveurs des investisseurs.

C’est aussi en 2004 que l’on commence à parler d’un web 2.0 avec des services innovants permettant aux utilisateurs du web de devenir acteurs d’un web en plein renouveau. Mais ceci est une autre histoire dont nous reparlerons dans un prochain article.

Les premiers réseaux sociaux démarrent à cette époque:

  • LinkedIn en 2003
  • Facebook en 2004
  • Coté français: Viaduc (renommé ensuite Viadeo) en 2004

Une explosion encore plus impressionnante du volume de données échangées sur le web

Si la croissance rapide du nombre d’internautes dans le monde impressionne déjà, les volumes de données échangées sur le web donnent encore plus le tournis.

Depuis quelques années, tous les internautes peuvent désormais poster et partager des informations sur Internet (photos, musique, blogs, vidéos, etc… ). Ce qui se traduit par une explosion des volumes, dont certains s’inquiètent déjà (on parle parfois d’infobesité).

On en était en 2011 à 27 500 Péta octets par mois, sachant qu’un péta octets équivaut à 1 million de Go ! Pour illustrer, on pourrait couvrir la distance la terre à la lune en empilant des DVD remplis de données. Et ce chiffre est depuis largement obsolète…

Evolution trafic internet monde 795x400

Evolution du trafic de données sur Internet , en pétacoctets par mois – Un pétaoctet = 1 million de Go

A suivre…

[et_bloom_inline optin_id="optin_9"]

Testez Sellsy sans engagement

Nous contacter

  • Indiquez ici vos attentes
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Nous suivre sur les réseaux sociaux